Qualité de vie au travail et compétitivité

De multiples rapports mettent en évidence que la QVT pourrait constituer un réel facteur d’attractivité et d’engagement des salariés (moins d’absence, moins de stress, moins de changement de poste ou d’entreprise, plus d’efforts, travail de meilleure qualité, plus d’initiatives…).

Pour stimuler l’engagement des individus au travail, les entreprises doivent répondre à leurs besoins fondamentaux : « Reconnaissance, compétence, relation à autrui, contribution, soutien social, autonomie, sens ».

Levier central de la QVT, l’autonomie laissée aux salariés est explorée à travers des modèles d’entreprises libérées, Lean, entreprises responsables et organisations responsabilisantes. Elle peut porter sur différents niveaux : le poste de travail, l’environnement immédiat du salarié ou les objectifs, les priorités et les modes d’organisation de l’entreprise, mais les approches étudiées se concentrent souvent sur une partie seulement à ces niveaux.

Partager sur :